• bbs
    BBS 7 décembre - La question de la vie privée du point de vue des médias sociaux : enjeux publics et politiques

Tag : technologie

eTandem et télécollaboration : des échanges exolingues en ligne pour développer des compétences linguistiques et interculturelles

Du fait des avancées des technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement (TICE) et de leur usage généralisé dans le monde académique, les tandems sont redevenus une pratique courante dans l’apprentissage des langues médiatisé par les technologies (ALMT), où ils sont inclus dans le terme plus large de télécollaboration.

L’apprentissage des langues en tandem existe depuis longtemps. Selon TANDEM Fondazioa, aussi appelé TANDEM city, l’emploi délibéré de ce mode d’échange à des fins didactiques remonte aux « séjours linguistiques binationaux » de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) en 1971. Le terme ‘tandem’ commençait alors à être utilisé et cette manière d’apprendre était adoptée par nombre d’enseignant·e·s de langues. Suite à cela, le Réseau international tandem (RIT) fut établi en 1994. Le RIT hébergeait un serveur qui permettait aux étudiant·e·s universitaires de plusieurs pays d’apprendre des langues en tandem à distance, et le projet a reçu des subventions de l’Union européenne dans le cadre des programmes LINGUA, ODL, SOCRATES ILCLINGUA-D, ou encore CULTURA (initié par l’Institut des technologies du Massachusetts ou MIT). En Suisse, l’Université de Fribourg et l’Université de Lausanne sont des partenaires de ce réseau. Le RIT est maintenant également ouvert aux apprenant·e·s en dehors du cadre universitaire.



3ème BarCamp Ciel : usage des technologies éducatives en Sciences / 21 Mai 2013 / Sciences II

3ème édition du BarCamp Ciel

En décembre dernier, la Communauté d’Intérêts pour l’Enseignement en Ligne (Ciel) organisait son 2ème BarCamp. Vous avez été nombreux·ses à apprécier la convivialité et la qualité des échanges lors de l’événement, c’est pourquoi nous avons le plaisir de vous inviter à la 3ème édition du BarCamp Ciel sur la thématique de l’usage des technologies éducatives en Sciences !

Venez découvrir comment vos collègues utilisent les technologies comme soutien à l’enseignement et à l’apprentissage, et partager un moment de convivialité !

Au programme :

  • Michel Decroux (Physique) – Personnaliser un enseignement avec 550 étudiants : utopie ou réalité
  • Francine Dreier (DIS) – CALIS Sciences, e-learning pour la documentation scientifique
  • Ruhal Floris (IUFE) – CADIVAM, base de vidéos pour la didactique des mathématiques
  • Pierre Lehmann (DiSTIC) –  MERLOT, bibliothèque en ligne de ressources éducatives
  • François Lombard (IUFE) – Comment les technologies peuvent aider à développer des connaissances approfondies en science
  • Bernard Vuilleumier et Aurélien Vuilleumier (iLES) – Mathematica, le pouvoir explicatif de l’interactivité 

Qui est invité ? Le BarCamp est ouvert à tou-te-s

Quand ? Le mardi 21 mai 2013, de 18h à 20h

Où ? Dans le hall de Sciences II (voir carte)

Comment participer ? Pour des raisons d’organisation, nous vous remercions d’annoncer votre présence à cette manifestation en vous inscrivant à l’aide du formulaire avant le 20 mai.

Logo BarCamp

C’est une rencontre informelle sous forme de tables rondes participatives et d’un apéritif convivial. Le BarCamp est une non-conférence ouverte: tou·te·s les participant·e·s sont invité·e·s à contribuer, à apporter quelque chose au BarCamp. Le principe est que chaque barcamper·euse peut être actif·ve et participant·e, et qu’il/elle est encouragé·e à prendre l’initiative.

L’équipe de Ciel se réjouit de vous voir nombreux à cet événement !

Communauté d'Intérêt pour l'Enseignement en Ligne



Formation et Evaluation RCFE (5 nov. 2012)

Les usages et pratiques des technologies pour l’enseignement : le 5 novembre de 13h30 à 17h à l’Université de Genève.

Les ateliers organisés par le Réseau  Romand de Conseil, Formation et Évaluation ( RCFE) sont de retour cet automne 2012.

Vous voulez en savoir plus sur :

  • Comment intégrer l’usage des outils Web 2.0 dans vos pratiques individuelles d’enseignement ?
  • Comment stimuler une participation accrue de vos étudiants en utilisant les aspects collaboratifs des outils Web.2.0 ?
  • Comment respecter le droit d’auteur dans vos cours en ligne ?

Alors ne ratez pas l’atelier « Les usages et pratiques des technologies pour l’enseignement » le 5 novembre 2012 à l’Université de Genève (Uni-Mail)

Pour plus d’information cliquez sur cette ligne.

 



La formation hybride, un exemple à Genève

Globalement, on peut définir une formation hybride comme étant une formation qui allie un enseignement avec, à la fois, des séances de travail en présentiel et des séances à distance. La médiation du travail à distance entre les enseignants et les étudiants se fait à travers l’usage de plateformes de travail et d’outils informatiques. A l’heure actuelle, bien que la plupart des formations proposées par l’Université de Genève intègrent l’utilisation de différentes plateformes dans le cadre des cours, on ne peut pas réellement considérer qu’il s’agisse de formations hybrides, car la quasi totalité de l’enseignement transmis par les enseignants se fait lors de séances de cours où les étudiants sont présents. Les enseignants restent bien sûr à disposition des étudiants pour leurs questions et ils transmettent de l’information via des plateformes, mais l’essentiel de l’interaction se passe dans des séances de cours où les deux partis sont présents.

Il existe cependant une formation hybride proposée à l’Université de Genève. Unique en son genre, le Maltt (Master of Science in learning and teaching technologies) est une formation dispensée par l’unité TECFA (FPSE), mais qui reste bien méconnue de la population estudiantine. Pourtant, particulièrement originale dans sa mise en place, c’est une formation qui, à mon avis, présente de nombreux avantages pour les étudiants en terme d’apprentissage.

Pour avoir suivi ce master depuis plusieurs mois maintenant, je peux témoigner des méthodes d’apprentissage et d’enseignement que j’y ai découvertes et qui sont bien différentes de celles que j’ai pu côtoyer durant mon Bachelor.