• Partages d'expérience en enseignement
    Partages d'expérience en enseignement : Venez découvrir les pratiques créatives de vos collègues!

Catégorie : Articles

Catégorie par défaut pour les articles non-classés


Utiliser des images dans son enseignement

Lors du webinaire « Réaliser une présentation orale avec maîtrise et confiance » (donné par le Pôle de soutien à l’enseignement et l’apprentissage), nous avons abordé la question des images et de leur usage. L’interrogation de départ était de savoir comment insérer des images dans une présentation rapidement sans avoir à passer trop de temps à se préoccuper de la citation des droits d’auteur/trice.

Même si les droits d’utilisation d’un contenu à des fins didactiques laissent un peu plus de souplesse dans le cadre académique, ils ne libèrent pas d’un devoir de référence, y compris pour les images, même lorsqu’elles sont notifiées comme étant libres de droit.

Partant de cet échange, voici ci-dessous un panorama non exhaustif des banques d’images facilement accessible et de leurs contraintes.

Photothèque UNIGE

Dans le cadre de l’Université de Genève, on l’oublie parfois, mais il est très facile d’utiliser les images provenant de la Photothèque de l’UNIGE. Il faudra toutefois veiller à citer la/le photographe.

Bing

Avec les outils de la suite office (en ligne ou sur votre ordinateur), le moyen le plus rapide d’insérer une image sans se préoccuper de la référence est l’insertion via le moteur de recherche Bing. En effet, toute une base d’images libres de droit s’offre à vous et l’outil d’insertion vous permet de l’intégrer rapidement dans votre document, référence comprise! Voici un petit gif animé qui explique comment faire.

Faire soi-même

Vous êtes en grande partie en télétravail et pour vous ressourcer, vous allez vous promener? Profitez de cette balade pour faire des photos vous-mêmes pour votre usage personnel. Parfois, faire soi-même une photo prendra moins de temps que de chercher la photo idéale sur une banque de données. Le perfectionnement des appareils intégrés au téléphone portable ne cesse de s’améliorer et offre une qualité d’image surprenante. Et inutile de se mentir, on a la dégaine facile quand il s’agit de son téléphone, alors la photo qu’on cherche, il se peut même qu’on l’ait déjà !

La rosée sur une feuille dans le potager

Mécanique des fluides et frottement de surface

Les sites spécialisés

Il existe un florilège de sites conçus comme des banques de contenu exclusivement et dédiés à l’utilisation d’images. Certains proposent des images libres de droits, d’autres font payer l’usage des images à un coût relativement faible, mais le plus souvent, il est indiqué que l’auteur/trice doit être cité-e. Rare sont les sites qui n’ont aucune exigence et même si c’est le cas, cette exigence peut changer au cours du temps et la liberté d’usage est alimentée par une communauté qui partage avec un principe d’échange de bon procédé. Dans le doute juridique et par égard envers celles et ceux qui mettent gratuitement leurs images et œuvres à disposition, il vaut donc mieux toujours citer la source d’une image.
Voici une liste non exhaustive de quelques sites:

  • Pixabay | Images, patternes vectoriels, vidéos et audio disponibles gratuitement et libres de droit, sans obligation de citation !
  • Unsplash | Images disponibles gratuitement et libres de droit, sans obligation de citation !
  • Undraw | Images de type pictogramme personnalisables sur le colori, disponibles gratuitement et libres de droit, sans obligation de citation !
  • Freepik | Images et patterns vectoriels en partie gratuits, droits sur l’image indiqués au moment du chargement
  • Barnimages | Images disponibles gratuitement, mention obligatoire de l’auteur/trice
  • Pexels | Images disponibles gratuitement et libres de droit, sans obligation de citation !
  • Storyblocks | Images, vidéos et audio disponibles, plateforme payante, mais à faible coût.
  • Istock | Images disponibles libres de droit, plateforme payante, mais à faible coût.
  • 123rf | Images disponibles libres de droit, plateforme payante, mais à faible coût.

A vos clics!



Intégrer vos cours enregistrés sur Zoom dans Moodle

Lors d’un de nos précédents billets intitulé « Quelques conseils pour bien commencer votre semestre… à distance  », nous vous avions expliqué comment mettre en place votre dispositif de cours exclusivement à distance. Nous allons poursuivre dans cette thématique en vous expliquant comment intégrer facilement les enregistrements Zoom de cours dans votre espace Moodle. Assurez-vous au préalable de bien avoir configuré votre salle Zoom afin qu’elle permette l’enregistrement automatique de vos cours sur le cloud comme présenté ci-dessous.

Etant donné que les vidéos stockées sur Zoom sont supprimées automatiquement au bout de 3 mois, il est fortement conseillé de les transférer au préalable dans Mediaserver. Pour ce faire, il vous suffit de de suivre les étapes du tutoriel « Importer des enregistrements Zoom sur Mediaserver » accessible dans la section Mediaserver du portail pour l’enseignement à distance et hybride.

L’enregistrement étant maintenant stocké dans Mediaserver, il ne vous reste plus qu’à l’intégrer dans votre espace de cours. Pour cela, il vous faut ajouter dans votre espace de cours une activité « Mediaserver ». Là, recherchez votre vidéo par son nom ou par son lien puis cliquez sur le bouton « Select ».

La vidéo sera au final directement accessible depuis votre espace de cours, au même titre que le reste des ressources pédagogiques.



La flexibilisation : un nouveau paradigme pour l’enseignement ?

Suite au passage en ligne abrupt du printemps 2020 dû à la crise du COVID-19, il est beaucoup question de la redéfinition de nos conceptions sur l’éducation (voir par exemple la série de webinaires EDEN – European Distance Education Network, portant sur l’Education in time of a new normal). On parle aussi beaucoup de flexibilité, surtout dans l’enseignement universitaire, en rangeant sous ce terme toutes sortes d’innovations, d’ajustements et de changements ou estimant que le passage en ligne est la réponse à la demande ou au besoin de flexibilité. Mais la flexibilité dans l’enseignement va bien au-delà et demande des réponses plus variées que le seul passage en « remote teaching ».

5 types de flexibilisations

Dans l’un de ses articles en ligne post-covid, teachonline.ca (plateforme canadienne de ressources, informations et réflexions sur l’enseignement à distance, destinée aux enseignant-es du post-secondaire) définit 5 types de flexibilité :

 

Flexibilité dans le scénario de cours et options de calendrier

Par exemple : offrir un cours en ligne sur une période de 12 mois et pas un semestre, ou avec date de début ouverte ; choix entre versions courte ou longue ; ressources d’apprentissage et devoirs à option, pour permettre à l’étudiant-e un parcours d’apprentissage personnalisé, adapté à ses besoins et intérêt.

Flexibilité dans la reconnaissance des acquis et l’attribution de crédits

Par exemple : mieux utiliser les apprentissages antérieurs, ou permettre aux étudiant-es de passer l’examen sans avoir à suivre le cours en entier ; évaluer plus les compétences.

Flexibilité dans l'achèvement du programme

Par exemple : mieux utiliser les crédits transférables, réduire ou éliminer l’obligation de résidence.

Flexibilité dans l’évaluation

Par exemple: donner la possibilité à l’étudiant-e de passer les examens à la demande ; donner un feedback rapide pour les évaluations formatives et un feedback approfondi et détaillé pour les évaluations sommatives.

Flexibilité du parcours

Par exemple: créer et rendre plus accessibles des passerelles entre apprentissage, travail et diplômes.

Un exemple de flexibilisation du parcours d’apprentissage : le modèle Hyflex

Comme exemple de flexibilisation de l’enseignement, on peut citer un modèle hybride flexible connu sous le nom de Hyflex, dont l’objectif est de donner aux étudiant-es le plus grand choix possible dans le cadre d’un programme d’apprentissage formel. Au cœur de ce modèle se trouve le principe selon lequel l’apprentissage est équivalent, quel que soit le mode.



BrownBag Seminar: Comment construire un processus d’évaluation d’un EIAH basé sur le Design-based Research ?

Intervenante: Dre. Nadine Mandran, Ingénieure de Recherche CNRS

Nadine Mandran présentera un modèle de méthode visant à construire un processus d’évaluation d’une plateforme numérique en contexte réel dans le temps. Les objectifs de cette évaluation sont : de répondre aux attentes des enseignants, de fournir des données pour la recherche, de faire évoluer techniquement la plateforme et de fournir à l’institution, financeur du projet, des retours sur son utilisation. Cette évaluation sera illustrée avec le projet LabNBook qui a concerné 157 enseignants et plus de 4500 étudiants. L’intervenante présentera le bilan de l’utilisation des propriétés du Design-based Research (DBR).

 

Les séminaires BrownBag sont organisés par TECFA et sont ouverts à tou-tes.

BrownBag Seminar Mardi 9 mars 2021 | 13h30 -14h30
En ligne via ZOOM



Quelques conseils pour bien commencer votre semestre… à distance

La rentrée du semestre de printemps ne se fera pas en présentiel mais à distance. Certaines habitudes vont donc devoir être adaptées afin que les étudiant-es puissent suivre vos cours sans trop de problèmes. Pour ce faire, deux règles sembles être importante :

Bien respecter le titre et le code de votre cours sur Moodle

D’habitude, chaque étudiant-e voulant suivre un cours obligatoire ou à option se rend dans la salle de cours en présentiel. Cette rentrée, la salle de cours sera virtuelle et dans de nombreux cas, sera sur Moodle. Il est donc très important de fournir les mêmes informations que celles figurant dans le programme des cours et plus spécifiquement le titre et le code du cours.

La figure ci-dessus vous montre les informations figurant dans le programme des cours (à gauche) et qui doivent être identiques dans votre espace de cours Moodle (à droite). Sans cela, les étudiant-es auront des difficultés à retrouver votre espace de cours sur Moodle.

Intégrer le lien de votre salle de cours virtuelle Zoom sur Moodle

Un autre point essentiel est d’informer vos étudiant-es de l’adresse de votre cours sur Zoom. Pour faciliter son accès, il est conseillé d’intégrer au début de votre espace de cours comme cela est le cas dans l’image ci-dessous.

Sachez qu’il vous est maintenant possible de créer directement votre salle de cours Zoom depuis Moodle (plus besoin de devoir changer d’interface), en cliquant sur « Ajouter une activité ou ressources » > « Zoom ».

Pour en savoir plus sur l’usage de Moodle, vous pouvez vous rendre sur le portail pour l’enseignement à distance et hybride.