• prix de l'innovation
  • Appel à contribution pour l'EUA Forum 2023
    2023 European Learning & Teaching Forum at The University of Deusto (Bilbao, Spain)
  • Ciel cherche: rédacteurs/trices
Début de la nouvelle édition du prix Credit Suisse Award for Best Teaching (2023). Dépôt des candidature dès le premier décembre 2022 jusqu'au premier février 2023.

L’innovation pédagogique : valoriser la créativité dans l’enseignement

C’est en 2019, de l’initiative de la Commission d’Innovations Pédagogiques (CIP), qu’est née la Plateforme d’Innovations Pédagogiques. Forte de son succès, elle recense aujourd’hui plus de 130 projets au sein de l’Université de Genève et des universités partenaires (UNINE, bientôt des projets de l’UNIL, etc.). Au-delà de la possibilité pour un-e enseignant-e de s’inspirer des projets et contacter l’enseignant-e responsable afin d’échanger, demander des conseils et élaborer son propre projet pédagogique, la plateforme a aussi pour ambition de valoriser la créativité et l’engagement du corps enseignant.

Chaque année, les conseillers et conseillères pédagogiques du Pôle de soutien à l’enseignement et l’apprentissage (SEA) accompagnent et conseillent les équipes enseignantes dans leur volonté d’améliorer l’enseignement et l’élaboration de leur projets. Le Pôle SEA fait également ce travail de valorisation des projets et coordonne le prix de l’enseignement qui récompense chaque année des actions innovantes déjà en place, favorisant l’apprentissage des apprenantes et apprenants au sein de l’Université.

En 2022, c’est le projet Improvisation théâtrale qui a remporté le Credit Suisse Award for Best Teaching. Les Dre Jennifer Socquet, Dre Pauline Haemmerli, Dre Nadia Bajwa, Aurélia Platon et Lygia Pavitt (co-fondatrice d’Impro Impact) ont créé un atelier interactif de sensibilisation aux risques de sexisme et harcèlement sexuel par le biais de l’improvisation théâtrale. Le dispositif pédagogique innovant mis en place se distingue par une interactivité, une proximité à la réalité et une démarche artistique, scientifique et engagée. La cérémonie de remise de prix a eu lieu à la Faculté de Médecine et les lauréates ont pu présenter leur projet à l’occasion du collège des professeur-es.

Dans quelques jours, la nouvelle édition du Credit Suisse Award for Best Teaching débutera. Toutes les candidatures sont les bienvenu-es et pour vous aider à monter votre dossier, vous pouvez participer à la séance d’information qui aura lieu le 12 décembre en ligne !

Lire aussi l’article précédent sur le sujet >>



Les technologies de l’enseignement dans la collection des Sciences de l’éducation à la Bibliothèque de l’UNIGE

S’il y a une thématique qui a le vent en poupe dans le monde de l’enseignement, c’est certainement celle de l’utilisation des technologies éducatives dans les cours.

À partir de ce terme (ou descripteur pour les bibliothécaires d’entre nous), nous pouvons ensuite bifurquer sur une ribambelle d’autres, tels que l’enseignement à distance, l’enseignement mixte (ou blended learning), le e-learning, la formation en ligne, les MOOCS, internet en éducation, le multimédia en éducation, etc.

Dès lors, comment s’organise la collection de la Bibliothèque autour de ces thématiques ?

L'évolution dans la littérature - Similarités et différences

Pour se faire une idée de l’évolution de la thématique des technologies éducatives au sein de la collection des Sciences de l’éducation, le livre le plus ancien traitant du sujet date de 1969 : La révolution scientifique de l’enseignement. Voici les titres de quelques-uns de ses chapitres :  Science de l’apprentissage et art de l’enseignement, Améliorer l’enseignement, Les machines à enseigner, Problèmes de motivation, La crise des institutions éducatives.

Le livre le plus récent sur la thématique – lors de l’écriture de cet article – est : L’ingénieur pédagogique dans le supérieur : des pratiques professionnelles en mutation. Quelques-uns de ses titres de chapitres : Fondements scientifiques et histoire du métier, L’accompagnement des acteurs, Le rôle de l’ingénieur.e pédagogique dans la stratégie numérique universitaire

En survolant ces deux ouvrages, deux observations peuvent tout de suite se faire. L’une, c’est que certains sujets se font échos à plus de 50 ans d’intervalle. Par exemple, la science de l’enseignement et de l’apprentissage est toujours le socle sur lequel se pose la technologie de l’enseignement. Autre écho, le livre de 1969 parle d’amélioration de l’enseignement, celui de 2022 d’accompagnement des acteurs.

D’autre part, on peut se dire que ce qui pouvait sembler « flou » en 1969 (les machines à enseigner) s’est clarifié avec le temps (bien que chacun.e peut avoir son avis sur le sujet…), et que ces machines font partie désormais d’une « stratégie numérique universitaire ». À moins que ce ne soit une nouvelle manière de dire « crise des institutions éducatives » ?

Les questions de fond restent les mêmes qu’importent les époques. Comment faire apprendre au mieux ? Comment motiver les apprenant-es ? Sur quelles bases scientifiques se reposer pour son métier d’enseignant-e ? Mais elles se voient sans arrêt testées au fil de l’évolution des technologies et des changements de mœurs. Certains évènements externes viennent encore donner un coup de pied dans la fourmilière. Aussi, depuis un an environ, chaque nouveau livre sur le sujet intégré à la collection possède à peu près la même introduction, qui s’apparente à « En 2020, la pandémie de COVID-19 frappe le monde. Les écoles ferment, et les cours se font alors exclusivement à distance. »

Pour rester à jour

Pour rester à jour avec ces thématiques passionnantes et d’actualité, ou pour en faire son histoire, la collection des Sciences de l’éducation propose deux cotes qui regroupent les ouvrages les traitant :

  • 371.333 : les technologies éducatives
  • 371.334 : la formation en ligne

Et comme avec la technologie il est sans cesse question de mise à jour, vous trouverez ci-dessous une mise à jour de la sélection de livres sur le sujet qui avait été proposée dans l’article L’e-learning se décline en papier et en électronique à la Bibliothèque de l’UNIGE publié ici même en mai 2021.

Ouvrages pratiques

  • Budhai, & Skipwith, K. B. (2022). Best practices in engaging online learners through active and experiential learning strategies (Second edition). Routledge 371.334 BUD
  • Cahagne, & Fuzet, B. (2022). Concevoir et diffuser une expérience de formation immersive (Edition 2022). Gereso édition. 374.72 CAH
  • Ziegler, & González-Lloret, M. (2022). The Routledge Handbook of Second Language Acquisition and Technology. Taylor and Francis.
  • Lafleur, Nolla, J.-M., & Samson, G. (2021). Évaluation des apprentissages en formation à distance : enjeux, modalités et opportunités de formation en enseignement supérieur. Presses de l’Université du Québec. 371.212.2 EVA.28
  • Moriceau, Vauvelle, W., & Besse, C. (2021). Faire classe avec le numérique : cycles 1, 2 et 3. Nathan. 371.333 MOI
  • Cuirot, Detout, J.-F., & Guilhon, A. (2021). Formation à distance : 62 outils, 14 plans d’action, 9 ressources numériques. Vuibert. 371.334 CUI

Ouvrages théoriques

  • Collin, Denouël-Granjon, J., Guichon, N., & Schneider, É. (2022). Le numérique en éducation et formation : approches critiques. Presses des Mines. 371.333 NUM.9
  • Tække, & Paulsen, M. (2022). A new perspective on education in the digital age : teaching, media and Bildung. Bloomsbury Academic. 371.333 TAE
  • Borden. (2022). Education 3.0 and eLearning across modalities. IGI Global. 371.334 BOR
  • Pal, Ton, Q. C., & Nehru, R. S. S. (2022). Digital education for the 21st century : technologies and protocols. CRC Press. 371.333 DIG.5
  • Goglio. (2022). The diffusion and social implications of MOOCs : a comparative study of the USA and Europe. Routledge. 371.334 COG
  • O’Donnell. (2022). Transformative digital technology for effective workplace learning. CRC Press. 374.72 ODO
  • Pélissier, Lédé, S., & Brangé, M. (2022). L’ingénieur pédagogique dans le supérieur : des pratiques professionnelles en mutation. Presses des Mines. 371.334 ING
  • Lafleur, Nolla, J.-M., & Samson, G. (2021). Évaluation des apprentissages en formation à distance : enjeux, modalités et opportunités de formation en enseignement supérieur. Presses de l’Université du Québec. 371.212.2 EVA.28
  • Angles, & Rouault, F. (2021). Le e-learning : ce qu’il faut savoir sur la formation distancielle. AFNOR. 374.72 ANG
  • Boissière, & Bruillard, É. (2021). L’ école digitale : une éducation à construire et à vivre : numérique et transformations de l’école. Armand Colin. 371.334 BOI
  • Hétier. (2021). Présence et numérique en éducation. Le Bord de l’eau. 371.333 HET
  • Edwards, Shukor, N. A., & Cheok, A. D. (2021). Emerging Technologies for Next Generation Learning Spaces. Springer Singapore Pte. Limited.
  • Mamlok. (2021). The Great Promise of Educational Technology: Citizenship and Education in a Globalized World. Springer International Publishing AG.

 



makeITeasy : plateforme d’auto-formation aux compétences numériques

Lors d’un de notre précédent billet, nous vous avons parlé du référentiel de compétences numériques de l’UNIGE. Il est maintenant temps de vous présenter son opérationnalisation, à savoir la plateforme makeITeasy.

Cette plateforme a pour objectif de permettre à l’ensemble de la communauté universitaire (étudiants-es, enseignants-es, personnels administratifs) de s’auto-former aux compétences numériques. Pour cela, la plateforme makeITeasy comprend 3 fonctionnalités : 1) test d’auto-positionnement, 2) présentation du profil numérique et 3) recommandation des cours. La figure ci-dessous schématise les 3 fonctionnalités ainsi leur séquencement.

Expliquons maintenant plus en détail chaque fonctionnalité de la plateforme.

Test d’auto-positionnement

Test d’auto-positionnement

Le test d’auto-positionnement présente à l’utilisateur une série de situations où l’usage de compétences numériques spécifiques est nécessaire. À la fin de chaque situation, la plateforme propose à l’utilisateur une série d’affirmations dont il doit indiquer s’il est capable (ou non) d’y répondre. Si la réponse est positive, alors la compétence est potentiellement considérée comme acquise et non acquise dans le cas contraire. Il est à noter que chaque compétence est interrogée plusieurs fois dans différentes situations, ce qui permet de déterminer de façon plus pertinente en fonction de l’ensemble des réponses si la compétence peut être considérée comme acquise ou non.

La figure ci-dessous présente un exemple de situation sur lequel l’usager devra répondre.

En répondant objectivement à l’ensemble des affirmations de chaque situation, la plateforme dressera précisément le profil de compétences de l’usager-ère.

Profil numérique

Profil numérique

Après avoir effectué le test d’auto-positionnement, l’utilisateur-trice aura la possibilité de visualiser son profil numérique. La présentation de son profil se fera tout d’abord globalement où le niveau de chaque domaine de compétences sera présenté.

Comme nous le montre la figure ci-dessus, la présentation des compétences pourra prendre plusieurs formes (e.g., histogramme, radar).

L’usager pourra ensuite zoomer sur un domaine de compétences spécifique pour y obtenir une présentation détaillée de niveau de chaque compétence.

La présentation visuelle de chaque compétence variera en fonction de son statut : non-acquis, en cours d’acquisition et acquis.

Présentation et recommandation des formations

Présentation et recommandation des formations

Sur la base des compétences acquises respectivement non acquises, la plateforme présentera à l’utilisateur les formations qui lui permettront de développer ses compétences.

Notez qu’il sera également possible de consulter l’ensemble de l’offre de formation développant les compétences numériques sans recommandations.

Chaque formation sera décrite par un résumé ainsi qu’un ensemble d’informations clés (format, langue, durée, etc.) dont les compétences numériques prérequises ainsi que celles qui seront développées.

Deux boutons permettent respectivement à l’usager de s’informer sur les conditions d’inscription à la formation et d’informer la plateforme s’il va la suivre. Notez que lorsque l’usager termine une formation il peut réévaluer uniquement les compétences qu’il a développé lors de cette dernière et ainsi mettre à jour son profil numérique.

Grâce à makeITeasy, chaque usager de l’UNIGE sera à même de prendre en main le développement de ses compétences numériques.

Pour de plus amples informations sur l’outil, veuillez contacter par email l’équipe projet : makeiteasy@unige.ch.



Formation UniTICE – formation aux compétences numériques pour les étudiant-es

Pour former les étudiant-es de la faculté aux outils numériques dont ils auront besoin pendant leurs études et également par la suite sur le marché du travail, la Faculté de Psychologie et Sciences de l’Éducation propose une formation aux compétences numériques à ses étudiant-es : la Formation UNITICE.

Public cible

Public cible 

Cette formation, réservée uniquement aux étudiant-es de la Faculté de Psychologie et de Sciences de l’Éducation, vise en priorité les étudiant-es de première année, pour leur fournir toutes les compétences numériques nécessaires à leur cursus universitaire dès la première année d’étude. Cependant, la formation est également ouverte et généralement très appréciée par les étudiant-es des années successives pour consolider les compétences acquises pendant leurs cours, les améliorer et les valoriser en perspective du monde du travail.

Chaque année, la formation compte entre 100 et 150 inscrit-es, nombre maximal qui peut être admis à la formation.

Modalité de formation

Modalités de formation 

Il s’agit d’une formation facultative et non créditée de la durée de deux semestres, qui se déroule principalement à distance et en auto-apprentissage. Les étudiant-es sont organisé-es en groupe et il leur est demandé de participer à un forum d’échange et de partager avec les collègues du groupe. Un-e tuteur-trice accompagne chaque groupe tout au long de l’année, encadre et encourage les étudiant-es dans leur parcours de formation

Trois séances présentielles, une au début de chaque module principal, complètent le programme de formation autrement à distance en auto-apprentissage. Une organisation hebdomadaire est proposée aux étudiant-es, avec des lectures et un exercice à rendre. Des délais sont proposés pour permettre aux étudiant-es d’obtenir un feedback formatif avant de finaliser leur travail pour l’évaluation sommative de chaque chapitre.

Contenu de la formation

Contenu de la formation 

Modules de base

UNITICE se structure autour de trois modules de base, après une initiation à l’environnement numérique de l’Université :

  1. Traitement de texte,
  2. Tableur, et
  3. Présentation.

Atelier à choix

Trois ateliers à choix, développés dans le cadre du projet DigitalSkills de SwissUniversities complètent la formation (2 ateliers à choisir sur 3) :

  • Principes et astuces de communication visuelle,
  • Sécurité et protection des données,
  • Compétences numériques pour rester critique face au flux informationnel

Attestation et certification

Attestation et certification

À la fin de la formation, les étudiant-es reçoivent une attestation de suivi et de réussite pour les modules et ateliers terminés avec succès.

De plus, elles/ils ont l’opportunité de participer à une évaluation certifiante en présentiel, d’une durée de 3h30. Cette dernière leur permet d’obtenir un certificat qui mentionne les modules pour lesquels l’étudiant-e a réussi la certification. Environs la moitié des participant-es de la formation participent à la certification

Pour en savoir plus



Viens participer aux ateliers numériques Take Over !

Tu es étudiant-e à l’UNIGE et tu veux apprendre à programmer, optimiser ton smartphone/laptop ou tout simplement sécuriser ton ordinateur ? Alors viens participer aux ateliers numériques Take Over. Pour connaître le programme et t’inscrire aux ateliers, viens vite sur la page suivante.