• bbs
    BBS Mise en œuvre d’une démarche inductive pour caractériser les perceptions de présence des pairs dans le cadre d’activités collectives en groupe et à distance

Catégorie : Articles

Catégorie par défaut pour les articles non-classés


Webinaires pour les enseignant-es – rentrée du semestre de printemps 2021

Des ateliers en ligne et de webinaires sont organisés durant les prochaines semaines afin de vous aider à bien préparer la rentrée du semestre de printemps:

Pensez également à consulter les ressources proposées sur le portail pour l’enseignement à distance et hybride. 



Dynamiser un cours de langue hybride avec des activités interactives par H5P et Learningapps

Ce billet est co-proposé par Jue Wang Szilas du CFCD et Roberto Paternostro de la Maison des langues

La Maison des Langues de l’Université de Genève a conçu un dispositif hybride d’enseignement-apprentissage appelé « FLE (Français Langue Etrangère) Pré Mobilité », destiné à préparer les étudiant-es d’échange ayant un niveau de français débutant et élémentaire à s’intégrer à l’environnement linguistique et socio-culturel genevois et suisse romand avant leur arrivée à l’Université de Genève. Ce projet a obtenu le soutien de la Commission informatique de l’Université de Genève (COINF) pour l’année 2019.

Ce dispositif hybride permet aux étudiant-es d’acquérir rapidement les bases du français et d’entrer en contact avec le milieu socio-culturel et universitaire genevois et suisse romand avant même d’arriver sur place.

Il comporte deux parties, qui articulent distanciel (asynchrone et synchrone) et présentiel. La première partie se déroule à distance, grâce à une plateforme interactive où les étudiant-es travaillent en autonomie. De plus, ils/elles sont accompagné-es par un-e enseignant-e en visioconférence une à deux fois par semaine. La deuxième partie du cours se déroule sur place, à l’Université de Genève. Par le travail en présentiel, les étudiant-es consolident ce qu’ils/elles ont appris à distance et sont ainsi prêt-es pour leur immersion à l’Université de Genève.

Le cours en ligne s’organise autour de 10 situations relatives à la vie quotidienne et académique (par exemple, la présentation, l’orientation en ville, les achats, le logement, les démarches administratives, les sorties, etc.). Chaque situation comporte des vidéos et des activités interactives, des exercices, des documents explicatifs, qui permettent aux étudiant-es de travailler la compréhension orale et écrite, la grammaire, le vocabulaire ainsi que la prononciation. Lors des visioconférences avec l’enseignant-e et les autres participant-es, ils/elles pratiquent l’expression orale.

Dans ce billet, nous montrons quelques exemples de ces activités interactives qui proposent un apprentissage ludique et motivant, construites grâce à l’outil H5P et à l’application Learningapps.



BrownBag Seminar: MOOC d’initiation à l’écriture dongba : au-delà de l’apprentissage, la préservation d’un patrimoine

Intervenante: Dre. Jue Wang Szilas, Lettres, Université de Genève

L’écriture dongba est l’écriture de la minorité ethnique Naxi (300 000 personnes environ), habitant  la province du Yunnan en Chine, notamment la ville de Lijiang. Cette écriture est considérée comme la dernière écriture pictographique en usage dans le monde, bien présente dans la vie quotidienne du peuple Naxi, mais dont la maîtrise réelle n’est le fait que des Dongba, les prêtres Naxi, lors des cérémonies religieuses. Cependant, la préservation de l’écriture Dongba, en voie d’extinction aujourd’hui, est limitée aux musées, documentaires, voire à des modes de folklorisation superficielle de cette écriture et de cette culture, et se trouve de fait « stérile » en faisant de cette écriture un « mort-vivant culturel » (Poupard, 2019). Le projet MOOC Dongba a pour objet de mettre en œuvre le potentiel d’un cours de masse en ligne qui permet de transmettre l’écriture Dongba à public vaste, en visant à terme la préservation et la diffusion « active » de cette écriture pictographique.

 

L’originalité du MOOC Dongba est triple, comme en témoignent ses trois principales dimensions : la diffusion et la préservation « vivantes » d’un patrimoine culturel via un MOOC multilingue, la didactique basée sur la séparation entre l’enseignement de la langue orale et écrite, et enfin la participation du public à la recherche en sciences humaines et sociales. Dans ce séminaire, l’intervenante présentera en détails ces trois dimensions, ainsi que les principes pédagogiques du projet.

Les séminaires BrownBag sont organisés par TECFA et sont ouverts à tou·te·s.

BrownBag Seminar Mardi 2 février 2021 | 12h15 -13h15
En ligne via ZOOM



Évaluation des connaissances et examens – Guide de pratiques et recommandations

Annoncée à distance, la prochaine session d’examen de janvier-février 2021 nécessite une organisation très particulière. Pour aider la communauté enseignante dans la préparation des examens, de nombreuses ressources ont été mises à disposition. Retrouvez toutes ces ressources pour bien organiser vos examens à distance:

Nous espérons que ces ressources pourrons vous être utiles et vous aiderons à préparer au mieux votre session d’examens!



5 idées d’activités pour « réveiller » vos étudiants derrière leurs écrans

(ce billet est proposé par Jue Wang Szilas et Nicolas Szilas)

C’est jeudi… déjà plus de trois jours devant son écran à écouter les profs parler depuis Zoom… le bureau est plus grand, la chaise est plus confortable, mais quand même, on attend de l’université une activité un peu plus stimulante !

En enseignement à distance et en direct, en visio-conférence, le cours donné quasiment à l’identique pour des élèves à distance est un pis-aller (nous l’écrivions dans un précédent billet). Mais alors que faire de ces périodes de cours, si on ne fait pas cours ? Dans ce billet, nous vous proposons cinq idées, certaines pour de grandes classes, d’autres pour de plus petites, qui tendent à montrer qu’être à distance présente, malgré les idées reçues, des avantages certains pour la formation. Alors pourquoi s’en priver ?

1.   Travail de groupe : les bienfaits de la téléportation

Que votre interlocuteur soit dans la pièce à côté ou sur un autre continent, cela ne change pas grand-chose dans la communication virtuelle, seule compte la topologie du réseau d’interconnexion entre les personnes d’une classe. Et cette topologie peut changer d’un coup de baquette magique. Ainsi, alors que la disposition spatiale de la classe (une estrade unique et de nombreuses tables/chaises) est conçue pour une topologie en étoile, la communication virtuelle permet d’adopter d’autres topologies, notamment en îlots, qui est celle du travail de groupe. Et surtout, de passer instantanément d’une configuration à l’autre.

Finis les grincements de chaise, les inévitables « chahuts » lors de la réorganisation de la classe, vous pouvez facilement alterner travail de groupe et travail en classe entière, et ce même pour des grandes classes. Sur Zoom par exemple, il est possible de créer des sous-groupes manuellement (voir par exemple ce court tutoriel), mais aussi automatiquement. On peut aussi préparer la constitution des groupes avant le démarrage du cours.