• voeux 2023
  • prix de l'innovation
  • Appel à contribution pour l'EUA Forum 2023
    2023 European Learning & Teaching Forum at The University of Deusto (Bilbao, Spain)
  • Ciel cherche: rédacteurs/trices

Scénariser, structurer et valoriser les ressources numériques  

Scénariser, structurer et valoriser les ressources numériques  

Jade Wang Szilas, Patrizia Birchler Emery, Raphaël Zaffran, Bademba Bah, Centre pour la formation continue et à distance (CFCD) UNIGE, Pôle programmes, pédagogie & partenariats

L’Université de Genève accorde aujourd’hui une importance particulière au développement des compétences de ses collaborateurs/trices. Ainsi, depuis 2016, le Centre pour la formation continue et à distance de l’Université de Genève (CFCD) propose des ateliers à la communauté formation continue (FC UNIGE), composée des équipes enseignantes et gestionnaires des programmes. Les ateliers sont donnés en présence, à distance ou en format hybride et sont filmés depuis 2020. Ils sont conçus selon un programme annuel couvrant les différents aspects  liés à la création, à la refonte et à la gestion des cours de formation continue : par exemple, scénarisation pédagogique, outils e-Learning, outils pour l’administration, communication avec les réseaux sociaux. Des ressources sont proposées en complément des séances (enregistrement et présentations powerpoint des ateliers, forum de discussion, références pour lectures complémentaires) et sont déposées dans un espace Moodle dédié pour chaque cycle annuel.

L’accumulation des ressources et leur sous-utilisation a mené à une réflexion sur leur devenir et à nous poser plusieurs questions :

  • Faut-il les garder, si oui, que peut-on garder ?
  • Comment les rendre plus visibles ?
  • Comment les utiliser de manière efficace ?

Le projet conçu et réalisé pour répondre à ces questions est présenté ici en quelques paragraphes à titre de retour d’expérience, car la possibilité de réitérer le processus le rend applicable à plus grande échelle et dans d’autres domaines.

Contexte

Contexte

Conçu comme une formation continue, le cycle annuel d’ateliers du CFCD se construit autour d’une quinzaine de séances, regroupées en quatre pôles thématiques (Programmes, pédagogie & partenariats, qualité, communication, ainsi qu’administration, finance et ressources humaines). Chaque atelier est construit en veillant à favoriser le transfert de nouvelles informations, connaissances ou compétences dans la pratique quotidienne.
Après des années d’accumulation d’expériences et de ressources, notamment pendant la période Covid, s’est imposée la nécessité de centraliser et scénariser ces ressources pour en rendre l’accès plus aisé aux collaborateurs/trices de la FC UNIGE, d’où l’idée de refondre l’espace Moodle pour les ateliers CFCD, avec pour objectifs de

  • centraliser toutes les ressources (les enregistrements, les supports de présentation, la documentation complémentaire, etc.) dans un même espace;
  • structurer les ressources en les intégrant dans des scénarios d’apprentissage;
  • fournir les informations sur les ateliers en cours tout au long de l’année;
  • sensibiliser la communauté FC UNIGE aux bonnes pratiques de mise en œuvre de formations sur Moodle;
  • proposer des parcours d’apprentissage en auto-formation basés sur les ressources.

Ce projet est au cœur d’une des missions du CFCD, à savoir renforcer les compétences de gestion de programmes de la communauté FC UNIGE. Ainsi, en plus des ateliers synchrones (en présentiel, à distance ou en co-modal), les collaborateurs/trices peuvent dorénavant par exemple s’auto-former à des compétences de base sur Moodle et profiter du nouvel espace de cours Moodle-atelier. Celui-ci est conçu comme un parcours pédagogique leur permettant non seulement de retrouver les ressources-clés liées aux ateliers, mais aussi de se former et de se tester, tout en s’inspirant des bonnes pratiques mises en place dans le cadre d’autres programmes. L’espace Moodle-ateliers vise également à proposer un exemple de bonne pratique de cours en ligne.

L’espace Moodle-ateliers CFCD 

L’espace Moodle-ateliers CFCD

L’espace Moodle pour les ateliers du CFCD est ouvert et accessible à toute la communauté FC UNIGE. Cet espace comprend trois composantes principales :

Les ressources créées au cours des six dernières années ont été regroupées selon les quatre grands axes qui sous-tendent l’élaboration, puis la gestion d’un programme : création, promotion, administration et évaluation. A noter que toutes les ressources depuis 2016 n’ont pas été retenues. En effet certaines étant devenues obsolètes, un tri et une curation des contenus en continu sont nécessaires, afin de permettre à la fois de garantir l’actualité des parcours de formations proposés à partir des ressources et le désencombrement des serveurs.

En cliquant sur l’un de ces quatre axes, on aboutit à une page listant les ressources par thématiques générales (sous-catégories) :

Dans les sous-catégories se trouvent les ressources des ateliers pertinents à la thématique et les quiz qui les accompagnent :

Développements prévus 

Développements prévus
La restructuration des ressources d’ateliers des six dernières années et la mise à disposition d’un espace de cours les présentant de manière cohérente et d’utilisation facile a représenté un travail certes important, mais qui ne constitue que la première étape de notre projet de renforcement des compétences des collaborateurs/trices de la FC UNIGE.

En effet, l’espace Moodle ateliers fera l’objet de développements, par exemple:

  • ajout de nouvelles ressources (ateliers en cours),
  • mise à jour des ressources proposées dans les domaines où il y a des évolutions (inscription en ligne, par exemple),
  • abandon des ressources qui ne sont plus pertinentes,
  • perfectionnement des parcours de formation en insérant des évaluations formatives sous forme de quiz, pour permettre un auto-apprentissage efficace.

Nos réflexions porteront aussi sur les possibilités de valoriser l’apprentissage en continu des collaborateurs/trices: comment évaluer et attester les compétences acquises ?

Structurer les ressources pour les mettre en valeur 

Structurer les ressources pour les mettre en valeur  
A travers la mise en œuvre de ce projet et la possibilité de réitérer le processus dans d’autres domaines, le CFCD entrevoit des applications à l’échelle de l’institution :

  • Comment éviter la duplication du travail au sein de l’Université et organiser efficacement les ressources créées par ses différents services ?
  • Comment rendre les contenus plus accessibles et visibles pour un public plus large ?
  • Comment renforcer la collaboration entre les différents services de l’université à travers des initiatives du même type ?

L’expérience du CFCD a montré qu’en sélectionnant des ressources déjà pertinentes et en les organisant, dans un but pédagogique, dans des parcours de formation personnalisés et auto-dirigés, on peut éviter de recréer sans cesse de nouvelles ressources. L’accent est mis ici sur la formation, c’est pourquoi nous avons utilisé Moodle pour ce projet, un LMS (Learning Management System) ou plateforme d’enseignement, où l’apprenant-e a une forte interaction avec le système. Les créateurs/trices de cours peuvent facilement suivre les progrès des apprenant-es et collecter des données pour l’analyse de l’apprentissage. Toutes les informations collectées, mesurées, évaluées et analysées sont finalement utilisées pour améliorer et optimiser le processus d’apprentissage en ligne. C’est ainsi que les objectifs de formation peuvent être atteints.

Alors, que peut-on faire pour aider à restructurer plus efficacement ces ressources et les rendre plus accessibles, plutôt que de multiplier les initiatives parfois coûteuses ? Il est important de considérer ici les deux fonctions de la mise en page des ressources pédagogiques : l’une esthétique, pour inciter à les consulter, et l’autre fonctionnelle, pour faciliter l’apprentissage. L’apport de connaissances doit être fourni de manière à ce que les apprenant-es puissent rapidement identifier la structure logique des informations fournies afin de les aider à apprendre à leur tour de manière ordonnée. Lors de la conception, nous avons donc tenu compte de plusieurs points essentiels, tels que:

  • la hiérarchisation des ressources,
  • la distinction entre les informations primaires et les informations supplémentaires,
  • la présentation et la mise en évidence de cette réorganisation par le biais de l’esthétique visuelle et une réflexion sur l’expérience utilisateur/trice.

Enfin,  l’apprentissage se fait grâce à des activités interactives ayant un but pédagogique. La sélection des ressources existantes a même inclus la collecte de Q&A destinées aux publics cibles dans différents lieux, la création de différentes activités basées sur ces questions en utilisant différents outils, des quiz pour renforcer l’acquisition des connaissances et un test final pour évaluer les résultats de la formation. 

Le projet présenté dans ce billet est basé sur des pratiques de formation des collaborateurs spécifiques au CFCD et sur les ressources produites lors des ateliers organisés à leur intention. Sa mise en œuvre a montré qu’en sélectionnant des ressources pertinentes et en les organisant dans un but pédagogique, on peut éviter de recréer sans cesse de nouvelles ressources. Ce processus peut être réitéré dans d’autres domaines et à différentes échelles. Il ouvre ainsi une fenêtre de réflexion sur ce qui pourrait réalisé au niveau de services plus importants de l’UNIGE et même au niveau de l’ensemble de l’institution pour éviter la duplication de création de ressources, rendre les contenus créés plus visibles et accessibles à un public plus large, ainsi que renforcer la collaboration entre les différents services de l’UNIGE.



Une approche à trois niveaux pour soutenir la transformation numérique de la formation continue

Ce billet est proposé par la Dr. Patrizia Birchler Emery et la Dr. Jue Wang Szilas du CFCD.

La transformation numérique des programmes de formation continue à l’Université de Genève date de bien avant la pandémie de COVID et de son effet de catalyseur sur l’enseignement à distance. En effet, le public s’intéressant aux programmes de formation continue est composé avant tout de professionnel-les actifs, pour qui une plus grande flexibilité et autonomie dans le parcours d’apprentissage constitue une véritable plus-value, permettant d’éviter la multiplicité des déplacements, ainsi que les frais et le temps perdu qui en découlent.  

C’est pour cette raison que dès 2015, le Centre pour la formation continue et à distance (CFCD) a introduit une véritable dynamique de transformation numérique, pour les nouveaux programmes surtout, mais aussi pour ceux existant déjà, car une telle transformation donne aussi la possibilité de repenser un programme et de mettre en place une conception efficace de l’apprentissage.  

Dès 2018, l’annonce de la fermeture de la plateforme Chamilo, qui avait précédé l’adoption de Moodle par l’institution, a précipité les choses. Il nous a semblé que ce passage d’une plateforme d’enseignement à une autre pouvait offrir aux programmes concernés une opportunité pour réfléchir au scénario pédagogique d’un cours ou d’un programme, pour structurer ou restructurer le contenu du cours de manière plus pédagogique.  

C’est pourquoi le pôle Programme, Pédagogie et Partenariats du CFCD a développé en 2018-2019 une stratégie pour faciliter le passage de Chamilo à Moodle et la numérisation des programmes en général. Environ 200 programmes de formation ont ainsi été transférés sur Moodle.  



Dynamiser un cours de langue hybride avec des activités interactives par H5P et Learningapps

Ce billet est co-proposé par Jue Wang Szilas du CFCD et Roberto Paternostro de la Maison des langues

La Maison des Langues de l’Université de Genève a conçu un dispositif hybride d’enseignement-apprentissage appelé « FLE (Français Langue Etrangère) Pré Mobilité », destiné à préparer les étudiant-es d’échange ayant un niveau de français débutant et élémentaire à s’intégrer à l’environnement linguistique et socio-culturel genevois et suisse romand avant leur arrivée à l’Université de Genève. Ce projet a obtenu le soutien de la Commission informatique de l’Université de Genève (COINF) pour l’année 2019.

Ce dispositif hybride permet aux étudiant-es d’acquérir rapidement les bases du français et d’entrer en contact avec le milieu socio-culturel et universitaire genevois et suisse romand avant même d’arriver sur place.

Il comporte deux parties, qui articulent distanciel (asynchrone et synchrone) et présentiel. La première partie se déroule à distance, grâce à une plateforme interactive où les étudiant-es travaillent en autonomie. De plus, ils/elles sont accompagné-es par un-e enseignant-e en visioconférence une à deux fois par semaine. La deuxième partie du cours se déroule sur place, à l’Université de Genève. Par le travail en présentiel, les étudiant-es consolident ce qu’ils/elles ont appris à distance et sont ainsi prêt-es pour leur immersion à l’Université de Genève.

Le cours en ligne s’organise autour de 10 situations relatives à la vie quotidienne et académique (par exemple, la présentation, l’orientation en ville, les achats, le logement, les démarches administratives, les sorties, etc.). Chaque situation comporte des vidéos et des activités interactives, des exercices, des documents explicatifs, qui permettent aux étudiant-es de travailler la compréhension orale et écrite, la grammaire, le vocabulaire ainsi que la prononciation. Lors des visioconférences avec l’enseignant-e et les autres participant-es, ils/elles pratiquent l’expression orale.

Dans ce billet, nous montrons quelques exemples de ces activités interactives qui proposent un apprentissage ludique et motivant, construites grâce à l’outil H5P et à l’application Learningapps.



5 idées d’activités pour « réveiller » vos étudiants derrière leurs écrans

(ce billet est proposé par Jue Wang Szilas et Nicolas Szilas)

C’est jeudi… déjà plus de trois jours devant son écran à écouter les profs parler depuis Zoom… le bureau est plus grand, la chaise est plus confortable, mais quand même, on attend de l’université une activité un peu plus stimulante !

En enseignement à distance et en direct, en visio-conférence, le cours donné quasiment à l’identique pour des élèves à distance est un pis-aller (nous l’écrivions dans un précédent billet). Mais alors que faire de ces périodes de cours, si on ne fait pas cours ? Dans ce billet, nous vous proposons cinq idées, certaines pour de grandes classes, d’autres pour de plus petites, qui tendent à montrer qu’être à distance présente, malgré les idées reçues, des avantages certains pour la formation. Alors pourquoi s’en priver ?

1.   Travail de groupe : les bienfaits de la téléportation

Que votre interlocuteur soit dans la pièce à côté ou sur un autre continent, cela ne change pas grand-chose dans la communication virtuelle, seule compte la topologie du réseau d’interconnexion entre les personnes d’une classe. Et cette topologie peut changer d’un coup de baquette magique. Ainsi, alors que la disposition spatiale de la classe (une estrade unique et de nombreuses tables/chaises) est conçue pour une topologie en étoile, la communication virtuelle permet d’adopter d’autres topologies, notamment en îlots, qui est celle du travail de groupe. Et surtout, de passer instantanément d’une configuration à l’autre.

Finis les grincements de chaise, les inévitables « chahuts » lors de la réorganisation de la classe, vous pouvez facilement alterner travail de groupe et travail en classe entière, et ce même pour des grandes classes. Sur Zoom par exemple, il est possible de créer des sous-groupes manuellement (voir par exemple ce court tutoriel), mais aussi automatiquement. On peut aussi préparer la constitution des groupes avant le démarrage du cours.



Rendez vos cours sur Moodle plus créatifs et interactifs à l’aide de H5P

(Ce billet est proposé par Jue Wang Szilas avec la contribution de Patrizia Birchler Emery et Patrick Roth)

H5P devient un outil de plus en plus intéressant pour créer, partager et réutiliser du contenu d’apprentissage interactif. Le Pôle e-learning de l’Université de Genève, après une période d’essai, a installé cet outil sur la plateforme Moodle institutionnelle et encourage les enseignant-es à l’utiliser depuis juillet 2019. Dans ce billet, nous vous présentons quelques-unes des fonctionnalités de H5P retenues pour l’intégration dans moodle@UNIGE: Interactive Video, Drag and Drop, Drag the Words, QCM, et l’outil Presentation.

H5P : qu’est-ce c’est ?

  • H5P est l’abréviation de HTML5 Package : il s’agit d’un logiciel libre de création de contenu interactif (licence MIT).
  • Que peut-on faire avec H5P ? Le site h5p.org met à disposition 43 types de « contenus », dont 28 sont des outils pour des quiz et 13 peuvent être insérés dans l’outil Interactive video.
  • L’un des avantages évidents de ce logiciel est de pouvoir être inséré ou intégré dans un certain nombre de plateformes et LMS (Moodle, Drupal, Canvas, Blackboard, WordPress).
  • H5P dans moodle : quels avantages ? En effet, la plateforme Moodle met déjà à disposition des outils de quiz et l’outil leçon, qui a la même fonction que Presentation de H5P. En fait, H5P met beaucoup plus d’outils à disposition, permettant ainsi une plus grande variation dans l’interactivité, les auto-évaluations et les évaluations formatives. Les outils H5P sont aussi plus agréables visuellement et plus simples à utiliser par les apprenant-es. De plus, leur insertion directe sur la plateforme permet à Moodle d’inclure tous les résultats de quiz dans le suivi des étudiant-es (onglet « Notes »), répondant ainsi aussi aux directives en matière de protection des données des utilisateurs et utilisatrices.

Intégrer H5P dans Moodle

«Moodle est la plate-forme d’apprentissage la plus populaire au monde et cette nouvelle intégration apportera des centaines de millions de nouveaux utilisateurs-trices à H5P. H5P est déjà l’extension de contenu la plus populaire parmi les utilisateurs-trices de Moodle et l’intégration plus étroite et le support officiel propulseront les deux projets vers leurs objectifs.  » a déclaré Sander Bangma, chef de produit pour Moodle LMS.

Depuis juillet 2019, le pôle e-Learning de l’Université de Genève a installé cet outil sur Moodle avec des fonctionnalités les plus populaires. Comment ajouter une activité H5P dans un espace du cours ?

Dans un espace de cours, activez le mode d’édition, puis cliquez sur « Ajouter une activité ou ressource ». Choisissez H5P dans le menu puis choisissez un type d’activité, comme un exemple ici « Interactive Video ». Vous pouvez ensuite mettre un ligne une vidéo ou le lien vers cette vidéo et puis ajouter les interactions.

Quel est-l’intérêt d’intégrer H5P dans Moodle ?

L’intégration de H5P dans Moodle permet non seulement de tracer l’historique de l’apprentissage des étudiant-es, mais aussi de noter les exercices intégrés dans l’activité H5P.

Voici quelques exemples pratiques que nous avons réalisé dans le cadre de notre accompagnement en termes de e-Learning que nous proposons au Centre pour la formation continue et à distance (CFCD). Dans chaque exemple, nous montrons brièvement comment créer ce type de contenu H5P et comment ce se présente pour les apprenant-es.

Exemples 1. Interactive Video

Ce type d’activité permet de construire une vidéo interactive, à partir d’une vidéo importée ou d’un service en ligne d’hébergement de vidéo (Mediaserver ou You Tube). Il est ainsi possible de chapitrer la vidéo, d’insérer des images, des indications écrites, des liens et d’émailler le visonnement de questions (QCM, phrases à trous). Dans cet exemple, il y a une question QCM insérée au milieu d’une vidéo YouTube. L’objectif de la question QCM est de vérifier si les apprenant-es ont bien compris le contenu abordé dans la vidéo. Il a été utilisé dans un atelier H5P organisé par l’Université de Genève lors des Eduhub Days 2019.

  • Comment ajouter un QCM dans une vidé? Nous vous invitons à consulter ce tutoriel si vous voulez aller plus loin.

  • Comment cela se présente pour les apprenant-es

Exemple 2. Drag and Drop (Glisser-déposer)

Ce type d’activité permet d’associer deux ou plusieurs éléments et d’établir des connexions logiques de manière visuelle. L’auteur-trice crée des questions en utilisant à la fois du texte et des images. Il-elle prend en charge les relations une à une, une à plusieurs, plusieurs à une et plusieurs à plusieurs entre les questions et les réponses. En plus, il-elle peut aider à mémoriser des mots, des expressions, des phrases, etc.  L’exemple ci-dessous est tiré d’un module du “Master of Advanced Studies in European and International Governance”.

  • Comment créer une activité Drag and Drop? Pour aller plus loin, consultez ce document très pratique.

  • Comment cela se présente pour les apprenant-es

Exemple 3. Course Presentation

Ce type d’activité permet de créer une présentation sous forme de diapositives en ligne très interactive. Des éléments tels que les titres de diapositives, les liens, les images, les clips audio et vidéo, ainsi que des types de question peuvent être intégrés de manière transparente directement dans la présentation, résultant en une expérience d’apprentissage enrichissante pour l’apprenant-e. Des pistes pédagogiques restent à explorer : construire un module sur une partie du cours, utiliser en classe inversée, approfondir une notion spécifique, etc. L’exemple suivant a été construit pour une partie d’un module du cours en FLE pour les étudiant-es d’échange de l’Université de Genève.

  • Comment créer un Course Presentation? Ce document pourrait vous intéresser si vous voulez aller plus loin

  • Types de questions ajoutés dans la présentation: choix multiple, glisser-déposer et une série de questions choix multiple.

 

  • Comment cela se présente pour les apprenant-es dans Moodle

Conclusion

Ce billet, à travers l’exploration de quelques exemples, permet d’avoir un aperçu des possibilités offertes par H5P. L’intégration de cet outil dans la plateforme Moodle de l’UNIGE représente une opportunité à saisir pour rendre les activités d’apprentissage plus variées et interactives. Le Centre pour la Formation Continue et à Distance (CFCD) organisera des ateliers à partir de janvier 2021 pour les intervenants des programmes de formation continue, afin de les accompagner dans la prise en main de l’outil et à son intégration dans les espaces de cours en ligne.