• Séminaire TECF'AGORA
    Séminaire TECF'AGORA (jeudi 29 février 2024): IA et rétroactions dans les environnements numériques d'apprentissage.
  • Séance ouverte de la CIP
    Séance ouverte de la CIP: Présentation des finalistes du prix de l’innovation pédagogique 2023
  • Makeiteasy
    Une plateforme pour tester et améliorer vos compétences numériques à votre rythme
  • Ateliers pour votre doctorat
    N'hésitez pas à vous inscrire et découvrez notre offre complète d'ateliers pour votre doctorat !
  • Ciel cherche: rédacteurs/trices

Tag : usage pédagogique

Les IA génératives à l’Université de Genève: prise de position du Rectorat et ressources

Le 6 juillet dernier, le Rectorat faisait part de sa prise de position concernant l’utilisation d’intelligences artificielles génératives dans le contexte académique.

Dans le texte publié sur son site internet, l’Université de Genève reconnaît l’importance et les avantages offerts par l’IA générative, mais également ses limites et les défis éthiques qu’elle présente. Elle indique qu’il revient aux facultés et aux enseignant-es de définir les conditions d’utilisation de ces outils et de promouvoir la transparence en matière de citation.

L’UNIGE fait les recommandations suivantes:

  • Former les étudiant-es et les enseignant-es à l’usage de chatGPT ou outils apparentés
  • Poser un cadre clair à l’échelle facultaire et de chaque enseignement
  • Rappeler la notion d’intégrité académique et des objectifs d’une formation universitaire
  • Rappeler l’importance des compétences rédactionnelles dans la formation universitaire
  • Valoriser la notion d’auteur-e d’un travail scientifique/académique et la responsabilité qu’il ou elle porte

Le même cadre et la même transparence doivent être appliqués à l’utilisation d’IA générant des images.

Dans son message, le Rectorat met à disposition deux ressources pour alimenter une réflexion appelée à évoluer et à s’élargir : un guide interactif sur l’IA générative dans l’enseignement universitaire et un mur virtuel (padlet) rassemblant de nombreuses références, articles, blogs et sites internet.

Guide interactif sur l’IA générative dans l’enseignement universitaire

Le guide interactif présente ChatGPT et d’autres IA génératives de texte et met à disposition de nombreuses ressources. Il comprend une partie sur les considérations éthiques à prendre en compte lors de l’utilisation de tels outils, mais fournit également des exemples pratique pour l’utilisation de ChaGPT dans l’enseignement et l’évaluation. Une partie s’intéresse particulièrement au renforcement de l’apprentissage des étudiant-es en utilisant l’IA générative

Padlet / Mur virtuel

Le padlet rassemble des ressources de typedivers : actualité des IA génératives, qu’est-ce que ChatGPT, IA génératives dans l’éducation : pour le e-learning, les évaluations, ainsi qu’outils et applications à disposition, notions et questions de plagiat, d’aigiarisme (plagiat assisté d’une IA) et de droit d’auteur.

Références et autres ressources

J. Érard, L’UNIGE prend position sur l’intelligence artificielle dans le contexte académique, Le Journal de l’UNIGE, printemps 2023 : article présentant la prise de position du Rectorat et un éclairage sur l’IA du Prof. Christian Lovis (Faculté de médecine)

D. Birchmeier, ChatGPT pour la recherche académique, Blog Ciel, 16 mai 2023 : un étudiant en Services et systèmes numérique documente son utilisation cadrée de ChatGPT pour la rédaction de son mémoire de bachelor

R. Zaffran, ChatGPT: An Ongoing and Unprecedented Disruption for Education and Training?, NewSpecial Magazine, avril 2023, p. 28-30: l’article met en évidence l’impact de l’IA, les avantages et les limites de ChatGPT dans l’éducation, et offre des recommandations pour une utilisation éclairée de ces technologies dans les établissements éducatifs.

Unesco : Guidance for generative AI in education and research, 2023: le texte propose des recommandations concrète pour les décideurs politiques et les établissements éducatifs, mais émet aussi des exigences à l’intention des fournisseurs d’IA génératives,  tout en invitant la communauté internationale à réfléchir aux conséquences à long terme de ces outils sur l’enseignement, l’apprentissage, et l’évaluation.

 



Webinaire via Adobe Connect

L’Université de Genève propose à ses collaborateur-trice-s plusieurs solutions performantes de vidéoconférence. Au nombre de celles-ci, nous trouvons deux outils de vidéoconférences principaux, Adobe Connect et CISCO Jabber. CISCO Jabber permet aux collaborateur-trice-s de communiquer et collaborer à distance, entre collègues et à travers le monde. Adobe Connect, plus précisément, SWITCH Interact Web Meeting via l’outil visioconférence Adobe Connect, permet d’organiser des réunions en ligne captivantes pour améliorer la collaboration, organiser des classes virtuelles ou des e-séminaires d’envergure. Comparé à Cisco Jabber, Adobe Connect propose plus de fonctionnalités pour répondre aux besoins pédagogiques. La salle de classe virtuelle se compose d’un tableau blanc et de divers outils permettant de gérer les interactions entre le professeur et les étudiant-e-s (son, vidéo, « chat », individuellement ou par groupe, etc.). L’enseignant-e peut aussi afficher des documents ou partager l’écran de son ordinateur avec le groupe. Cependant, pour assurer la fluidité de la séance, il est conseillé de limiter les webcams des participant-e-s et, en même temps, accepter plus de personnes.

Les membres des hautes écoles abonné-e-s à SWITCHinteract peuvent utiliser le service gratuitement avec leur Login AAI. Celui-ci n’est nécessaire que pour lancer SWITCHinteract et inviter des participant-e-s. L’invité-e à une conférence reçoit un lien et peut y accéder directement. A l’Université de Genève, tout-e-s les collaborateur-trice-s peuvent profiter du service de SWITCHinteract pour organiser un webinaire via y Adobe Connect. Dans ce billet, nous présentons comment créer un webinaire avec Adobe Connect et présentons ses fonctionnalités pédagogiques.

Créer un webinaire via Adobe Connect

1. Pour lancer un webinaire via Adobe Connect, allez sur le site SWITCH ( https://www.switch.ch/interact/  )2. Ensuite, cliquez « Login » pour vous connecter sur la page https://collab.switch.ch et installez le plug-in demandé. Cela prend 2 minutes …

3. …jusqu’à la page d’accueil ci-dessous. Pour créer un webinaire, cliquez sur « Create New Meeting »

4.  et vous verrez apparaître l’information sur le webinaire :

Attention aux choix pour donner accès aux participants:

  • “Only registered users may enter the room” : accessible aux participant-e-s enregistré-e-s chez SWITCH
  • “Only registered users and accepted guests may enter the room” : accessible aux participant-e-s enregistré-e-s chez SWITCH et aux invité-e-s
  • “Anyone who has the URL for the meeting can enter the room”: accessible à toute personne qui a reçu le lien du webinar (conseillé quand il y a des participant-e-s externes)

Il est conseillé d’ouvrir le webinaire 30 minutes en avance pour permettre aux participant-e-s de vérifier qu’il n’y a pas de problèmes techniques.

4. Laissez par défaut les rubriques restantes et cliquez sur « Finish »

5. En cliquant sur le lien, la fenêtre du webinaire s’ouvre et vous pouvez accéder à l’interface du webinaire. Si c’est la première fois que vous utilisez Adobe Connect, vous devez installer le plug-in, cela va prendre quelques minutes.

6. Sur le menu en haut de la page, vous pouvez cliquer sur “Invitations” pour générer une invitation. Cliquez sur “Send Email” en bas à droite

7. Une invitation est alors envoyée à votre compte e-mail Institutionnel :

8. Vous pouvez ensuite transférer ce message aux participant-e du webinaire. De leur côté, il n’auront qu’à cliquer sur le lien pour le rejoindre.

Gérer une séance de webinaire

Une fois dans l’interface d’un webinaire , vous voyez l’interface de l’organisateur :

  • Menu Meeting : permet la gestion de la réunion
  • Menu Layouts : permet de changer la disposition de la partie centrale de la réunion
    • Mode Sharing : met l’accent sur le partage de contenu
    • Mode Discussion : met en avant les fonctions de « chat » avec les participant-e-s
    • Mode Collaboration : donne accès à un whiteboard avec possibilité de dessiner/écrire
  • Menu Pods : permet d’activer/désactiver les différents modules de la partie gauche
  • Menu Audio : permet d’activer tous les micro en un clic

Dans la partie gauche, dans la liste des participant-e-s (Attendee List), l’organisateur peut autoriser ces derniers à activer leurs micros/caméras, demander le partage de leurs écran ou de retirer ces autorisations.

L’interface des participant-e-s est plus limitée. La barre supérieure permet d’activer  les éléments que l’organisateur a autorisés (l’icône devient verte). Les icônes blanches représentent des options disponibles mais pas activées.

Communication via Chat

L’outil « chat » permet aux organisateur-trice-s et/ou aux présentateur-trice-s de communiquer entre eux ou avec les apprenants, individuellement ou collectivement. Il y a trois modes de « chat »:

  • « Chat » avec tout le monde

  • « Chat » entre l’organisateur-trice et le présentateur-trice

  • « Chat » avec un-e étudiant-e

Enregistrer un webinaire

L’organisateur-trice peut aussi enregistrer un webinaire via l’outil « Record Meeting ». Pour commencer, allez sur le menu « Meeting » et cliquez sur « Record Meeting ».

Sur la fenêtre qui s’affiche sur l’écran, un titre est proposé pour l’enregistrement de la séance. Vous pouvez le garder ou le modifier.

Cliquez « OK » pour lancer l’enregistrement. Vous voyez un point rouge en haute à droite qui indique l’enregistrement en cours. Les fonctions « pause » et « stop » sont proposées pour gérer l’enregistrement.

Quand l’enregistrement est terminé, il est stocké dans le compte de l’organisateur-trice. Vous le retrouvez dans votre espace « Meeting »

Cliquez sur le nom de l’enregistrement. Le lien vers la séance enregistrée apparaît. L’organisateur-trice peut envoyer ce lien à tous les participant-e-s de la séance.

Références

  1. Macedo-Rouet, M. (2009). La visioconférence dans l’enseignement. Distances et savoirs, 7(1), 65-91.
  2. Travailler avec SWITCHinteract – Adobe Connect, Faculté de biologie et de médecine – Wiki – Informatique


Google Glass: quels usages pédagogiques ?

 

Depuis sa création en 1998, le nom Google est associé au moteur de recherche, à l’échelle mondiale. Mais Google ne cesse d’évoluer et de surprendre en matière d’innovations technologiques: que ce soit Gmail, Youtube, Google+, Google Chrome, Google sites, etc. Aussi, en 2012, Google a lancé un nouveau projet : Google Glass.

Bien que ces lunettes dites “connectées” restent pour l’heure au stade de prototype, elles attirent de plus en plus de “geek” et « geekettes », membres ou non du monde académique.  Mises sur le marché américain en janvier 2014, les Google Glass ont été introduites sur le marché français en avril de cette année. Afin d’affiner le design, Google concrétise un partenariat avec Ray-Ban, Oakley, etc., et le groupe italien Luxottica.

Les lunettes connectées suscitent la controverse. D’aucuns les considèrent comme d’excellents outils pour innover dans le domaine de l’enseignement et faciliter l’apprentissage. D’autres, par contre, se méfient beaucoup des futures applications et craignent pour leur identité numérique.