• Ateliers de formation Moodle – janvier-février 2020
    Ateliers Moodle pour les enseignant-es - du 2 au 16 septembre 2021

Tag : processus d’apprentissage

Retour sur la conférence  » Le e-Learning en formation : de nouveaux défis pour de nouvelles opportunités »

Le laboratoire RIFT (Recherche, Intervention, Formation, Travail) de la faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de l’Université de Genève, organise des conférences publiques, dont le but est de proposer à la communauté universitaire et non-universitaire des communications sur les thèmes en lien avec leur mission de recherche et d’intervention.

Intéressé par la révolution numérique dans la formation, le laboratoire RIFT a décidé d’organiser quatre conférences publiques autour des thèmes des nouvelles technologies, du numérique et des humanités numériques, et du e-learning afin d’avancer une réflexion collective autour de ces sujets.

Mireille Bétrancourt, professeure à l’unité de Tecfa, a introduit le cycle de conférence «nouvelles technologies ». Elle a de l’intérêt pour tout ce qui concerne le numérique dans les situations d’enseignement et de formation, avec un focus sur les processus sous-jacents que ces situations suscitent. L’objectif principal de sa présentation a été de discuter dans le contexte du numérique ces processus d’apprentissage en formation d’adultes.



Le miracle de la pédagogie inversée

Lors de la 14ème conférence ITHET (International Conference on Information Technology Based Higher Education and Training) qui s’est déroulée à Lisbonne, une présentation sur la pédagogie inversée m’a particulièrement interpelée, en particulier sur la dimension un peu « magique » qui est donnée aux nouvelles approches pédagogiques qui s’appuient sur les technologies, que ce soit la pédagogie inversée ou les MOOCs.

L’objectif des travaux exposés dans cette présentation consiste à rendre les étudiant·e·s consciemment compétent·e·s par eux/elles-mêmes en s’appuyant sur la pédagogie inversée (« Getting engineering students to be consciously competent on their own » par Robin Braun and Zenon Chaczko de l’Université de Technologie de Sydney).

L’auteur propose un modèle d’apprentissage dans lequel sont représentés les différents états d’un·e apprenant·e : 1) inconsciemment incompétent·e (je ne sais pas que je ne sais pas), 2) consciemment incompétent·e (je sais que je ne sais pas), 3) consciemment compétent·e (je sais que je sais) et 4) inconsciemment compétent·e. Un·e apprenant·e passe d’un état à un autre au cours de ses activités. Il/elle part initialement de l’état inconsciemment incompétent. A tout moment, il/elle peut basculer dans un cinquième état qui serait celui de l’échec et du chaos.



Formation continue à distance, formation des adultes et évaluation : l’exemple du MAS en santé publique – ressources humaines

Formation continue à distance, formation des adultes et évaluation : l’exemple du MAS en santé publique – ressources humaines

Il existe encore peu d’études interrogeant les dispositifs d’évaluation mis en place dans les formations continues à distance et leur impact sur les acquis de formation. Le travail de mémoire de V. Zesiger « Evaluer un enseignement à distance – La participation : un indicateur clé? » interroge les différents facteurs pouvant influencer la réussite d’une formation à distance et plus particulièrement « la participation de l’apprenant aux diverses activités pédagogiques proposées sur la plateforme d’enseignement »(op. cit., 2010-2011, p.3). Véronique Zesiger, collaboratrice scientifique à  l’Université de Genève, a rédigé ce travail dans le cadre de son master 2 à l’Université Lumière Lyon II (Institut des Sciences et des Pratiques d’Education et de la Formation)[1]. Il porte sur les deux premiers modules du MAS (Master of Advanced Studies) à distance en santé publique – ressources humaines de l’Institut de médecine sociale et préventive de la Faculté de médecine.  Ce MAS transdiciplinaire est destiné à des professionnel·le·s travaillant en Afrique.