• bbs
    BBS Mise en œuvre d’une démarche inductive pour caractériser les perceptions de présence des pairs dans le cadre d’activités collectives en groupe et à distance

Tag : communauté virtuelle

Au-delà de Zoom : interaction et socialisation en ligne dans des espaces virtuels

Ce billet est proposé par Patrizia Birchler Emery (CFCD) et Laurent Moccozet (CUI).

Dans le sillage des produits de vidéoconférence comme Zoom, de nouvelles offres sont en train d’émerger. L’objectif principal est de permettre une forme de socialisation en dehors de la tenue des conférences et d’améliorer les interactions entre les participant-es.

Elles présentent toutes les mêmes caractéristiques:

  • La possibilité pour l’équipe organisatrice d’utiliser ou construire un « espace », en général sur le modèle d’un bâtiment organisé en halls, salles, couloirs, voire parc ou lounge, où les participant-es vont pouvoir se déplacer. Chaque espace se voit attribuer un rôle: des amphithéâtres pour les conférences traditionnelles, des salles de discussion, des cafétérias ou parcs pour les discussions libres.
  • Chaque participant-e est représenté-e par un avatar, qui peut prendre plusieurs formes: une simple photo du visage, prise à la webcam au moment de l’arrivée dans l’application, un personnage de jeu choisi et personnalisé, un petit personnage coloré.
  • Chaque participant-e peut déplacer librement son avatar dans les différentes parties de l’espace, en le dirigeant avec la souris et/ou les flèches du clavier.
  • La possibilité de « voir » les autres participant-es dans l’espace et de localiser/rejoindre une personne.

Le principe de socialisation se fait sur la proximité des avatars: quand deux avatars sont proches, il leur est proposé de se rencontrer et de discuter. La discussion prend en général la forme d’une mini-vidéoconférence. D’autres participant-es peuvent se joindre à la discussion en rapprochant leurs avatars.



La Netiquette: qu’est-ce que c’est?

La Netiquette est un guide de bonne manière à l’usage des courriers électroniques et des forums. Son objectif premier est de présenter un ensemble de comportements à respecter pour des bons usages d’Internet. En d’autres termes, c’est une charte de politesse et de savoir-vivre sur Internet à finalité éthique ou déontologique.

La charte a été élaborée et diffusée en 1995 par  IETF  (Internet Engineering Task Force ) un groupe informel, international, ouvert à tout individu, qui participe à l’élaboration de standards Internet. De l’avis des auteurs, dans le passé, la population des gens qui utilisaient l’Internet étaient techniquement attentifs et comprenaient la nature du transport et des protocoles. Aujourd’hui, la communauté des utilisateurs de l’Internet compte des gens qui sont nouveaux dans cet environnement. Ces « Bleus » ne sont pas au courant de la culture et n’ont plus besoin de connaître le mode de transport et les protocoles. Afin d’amener rapidement ces nouveaux utilisateurs à la culture de l’Internet, ce guide présente un ensemble minimum de règles que les institutions et les personnes peuvent utiliser et adapter pour leur propre usage. Les personnes tiendront compte que, quelque soit leur fournisseur d’accès à l’Internet, que ce soit par un fournisseur de service Internet via une identification privée, une identification comme étudiant dans une université ou comme membre d’une société, ces organismes ont des règles concernant la propriété du courrier et des fichiers, concernant ce qu’il est approprié de poster ou d’envoyer et comment se présenter soi-même.