• Ciel cherche: rédacteurs/trices

Tag : dispositif de formation continue à distance

Une approche à trois niveaux pour soutenir la transformation numérique de la formation continue

Ce billet est proposé par la Dr. Patrizia Birchler Emery et la Dr. Jue Wang Szilas du CFCD.

La transformation numérique des programmes de formation continue à l’Université de Genève date de bien avant la pandémie de COVID et de son effet de catalyseur sur l’enseignement à distance. En effet, le public s’intéressant aux programmes de formation continue est composé avant tout de professionnel-les actifs, pour qui une plus grande flexibilité et autonomie dans le parcours d’apprentissage constitue une véritable plus-value, permettant d’éviter la multiplicité des déplacements, ainsi que les frais et le temps perdu qui en découlent.  

C’est pour cette raison que dès 2015, le Centre pour la formation continue et à distance (CFCD) a introduit une véritable dynamique de transformation numérique, pour les nouveaux programmes surtout, mais aussi pour ceux existant déjà, car une telle transformation donne aussi la possibilité de repenser un programme et de mettre en place une conception efficace de l’apprentissage.  

Dès 2018, l’annonce de la fermeture de la plateforme Chamilo, qui avait précédé l’adoption de Moodle par l’institution, a précipité les choses. Il nous a semblé que ce passage d’une plateforme d’enseignement à une autre pouvait offrir aux programmes concernés une opportunité pour réfléchir au scénario pédagogique d’un cours ou d’un programme, pour structurer ou restructurer le contenu du cours de manière plus pédagogique.  

C’est pourquoi le pôle Programme, Pédagogie et Partenariats du CFCD a développé en 2018-2019 une stratégie pour faciliter le passage de Chamilo à Moodle et la numérisation des programmes en général. Environ 200 programmes de formation ont ainsi été transférés sur Moodle.  



Formation continue à distance, formation des adultes et évaluation : l’exemple du MAS en santé publique – ressources humaines

Formation continue à distance, formation des adultes et évaluation : l’exemple du MAS en santé publique – ressources humaines

Il existe encore peu d’études interrogeant les dispositifs d’évaluation mis en place dans les formations continues à distance et leur impact sur les acquis de formation. Le travail de mémoire de V. Zesiger « Evaluer un enseignement à distance – La participation : un indicateur clé? » interroge les différents facteurs pouvant influencer la réussite d’une formation à distance et plus particulièrement « la participation de l’apprenant aux diverses activités pédagogiques proposées sur la plateforme d’enseignement »(op. cit., 2010-2011, p.3). Véronique Zesiger, collaboratrice scientifique à  l’Université de Genève, a rédigé ce travail dans le cadre de son master 2 à l’Université Lumière Lyon II (Institut des Sciences et des Pratiques d’Education et de la Formation)[1]. Il porte sur les deux premiers modules du MAS (Master of Advanced Studies) à distance en santé publique – ressources humaines de l’Institut de médecine sociale et préventive de la Faculté de médecine.  Ce MAS transdiciplinaire est destiné à des professionnel·le·s travaillant en Afrique.